Le café bon pour la santé : Mythe ou réalité ?

C’est aujourd’hui la Journée mondiale du café. Une occasion d’en savoir plus sur les bienfaits (ou non) de cette boisson qui aide bien des gens dans leur travail quotidien.

Le café pourrait améliorer la santé à long terme

Une étude publiée en 2006 dans la revue Diabète Care a révélé que les femmes jeunes et d’âge moyen présentaient un risque plus faible de diabète de type 2 grâce à la consommation de café, qu’il soit décaféiné ou ordinaire. Ces résultats suggèrent que ce n’est pas seulement la caféine qui est bénéfique lorsqu’il s’agit de maintenir des niveaux d’insuline stables.

« On pense également que le café réduit le risque de maladies cardiovasculaires entraînant des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux grâce aux antioxydants et aux micronutriments présents« , explique Chloe Paddison RDN LD, propriétaire de Cureative Nutrition, à l’Insider.

Bien que le café ne contienne pas un pourcentage énorme de votre valeur quotidienne recommandée pour un quelconque nutriment, il contient les vitamines et minéraux suivants :

Magnésium

Une tasse de café contient environ 7 mg de magnésium, une enzyme régulatrice importante qui aide à maintenir des os solides et un cœur sain.

Niacine

Une tasse de café contient environ 0,5 mg de niacine, une vitamine B puissante qui a des effets bénéfiques sur la peau et la santé digestive.

Potassium

Une tasse de café contient environ 16 mg de potassium, qui aide à réguler le rythme cardiaque et à soutenir les fonctions musculaires et nerveuses.

Trop de café peut avoir des effets néfastes sur la santé

Le café a un effet différent sur chacun. Certaines personnes ont une tolérance plus élevée à ses effets stimulants, tandis que d’autres peuvent être nerveuses après une seule tasse.

Les personnes qui ont une faible tolérance, ou qui boivent plus de café que d’habitude, peuvent ressentir les symptômes physiques suivants :

Maux de tête
Battements de cœur rapides
Nervosité
Insomnie
Maux d’estomac
Irritabilité

Perturbations du sommeil

La caféine, même l’après-midi, peut perturber votre sommeil. Même de petites quantités de manque de sommeil peuvent s’additionner et perturber votre vigilance et vos performances pendant la journée.

L’utilisation de la caféine pour masquer le manque de sommeil peut créer un cycle indésirable. Par exemple, vous pouvez boire des boissons caféinées parce que vous avez du mal à rester éveillé pendant la journée. Mais la caféine vous empêche de vous endormir le soir, ce qui réduit la durée de votre sommeil.

Certaines boissons au café contiennent des ingrédients nocifs pour la santé

La façon dont vous buvez votre café est importante. Le café peut être très bénéfique, à moins que nous n’ajoutions des tonnes de sucre ou e crème et que nous abusions de la fréquence.

Dans les cafés populaires comme Starbucks, les arômes de sucre liquide sont ajoutés généreusement dans de nombreuses boissons. La boisson Mocha en est un bon exemple : son grand format contient 430 calories, 53 grammes de sucre et 18 grammes de graisse.

Quelle quantité de café faut-il boire ?

Pour bénéficier des bienfaits du café et en minimiser les risques, les spécialistes recommandent de ne pas boire plus de quatre tasses de café de 20 cl par jour, ce qui équivaut à 400 mg de caféine.

Les adolescents de 12 à 18 ans ne devraient boire qu’une tasse de café par jour. En outre, les femmes enceintes devraient limiter leur consommation de caféine à moins de deux tasses par jour.

Réduire votre consommation de caféine

Que ce soit pour l’une des raisons mentionnées ci-dessus ou parce que vous voulez réduire vos dépenses en boissons caféinées, réduire la caféine peut être un défi. Une diminution brutale de la caféine peut provoquer des symptômes de sevrage, comme des maux de tête, de la fatigue, de l’irritabilité et des difficultés à se concentrer sur des tâches. Heureusement, ces symptômes sont généralement légers et s’atténuent après quelques jours.

Pour changer votre habitude de la caféine, essayez ces conseils de Mayoclinic :

Gardez un œil sur votre consommation. Commencez à faire attention à la quantité de caféine que vous consommez dans les aliments et les boissons, y compris les boissons énergisantes. Lisez attentivement les étiquettes. Mais n’oubliez pas que votre estimation peut être un peu basse car certains aliments ou boissons qui contiennent de la caféine n’en font pas mention.
Réduisez progressivement votre consommation. Par exemple, buvez une canette de soda en moins ou une tasse de café en moins chaque jour. Ou évitez de boire des boissons caféinées en fin de journée. Cela aidera votre corps à s’habituer à des niveaux plus faibles de caféine et réduira les effets de manque potentiels.
Optez pour le décaféiné. La plupart des boissons décaféinées ont la même apparence et le même goût que les boissons caféinées.
Réduisez le temps d’infusion ou optez pour une tisane. Lorsque vous préparez du thé, faites-le infuser moins longtemps. Vous réduirez ainsi sa teneur en caféine. Ou choisissez des tisanes sans caféine.

Laisser un commentaire